Achat de voiture et protection du consommateur

Parmi les secteurs qui exposent le plus les consommateurs à des pièges, citons le secteur automobile. Que ce soit dans l’achat, la réparation ou la location, les consommateurs peuvent faire face à de nombreux vices. Heureusement, il existe des lois qui encadrent la protection du consommateur automobile.

Les droits du consommateur à l’achat

Les droits et les garanties que bénéficient les consommateurs ne sont pas les mêmes s’ils achètent des véhicules neufs ou des véhicules d’occasion. En cas d’achat de véhicule neuf, le vendeur doit fournir un bon de commande comprenant les noms du vendeur et de l’acheteur, la description de la voiture (marque, modèle, couleur, etc.), les équipements en option et leur prix, la date limite de livraison, les prix TTC avec les frais de réparation de la voiture et le mode de paiement. Vous pouvez annuler la commande si la livraison est retardée de plus de 7 jours. En cas d’achat d’un véhicule d’occasion chez un garagiste, l’acheteur obtient les informations sur les caractéristiques principales du véhicule et bénéficie d’une garantie contre les vices cachés. Pour l’achat d’un véhicule d’occasion auprès d’un particulier, l’acheteur ne bénéficie pas d’une garantie des vices cachés. Toutefois, il peut demander un remboursement et un dédommagement en cas de mauvaise foi du vendeur.

Les droits du consommateur à la location

Le client doit être informé sur toutes les conditions liées à la location, dont les tarifs qui peuvent se faire au forfait ou au km et au temps. Le loueur doit également indiquer le montant du dépôt de garantie, les conditions de restitution de ce dépôt et les conditions d’assistance en cas de panne.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *