Achat en viager, un bon plan ?

Connaissant un véritable regain d’intérêt sur le marché immobilier, le viager séduit aussi bien les acheteurs que les vendeurs. A la différence des achats classiques, il consiste à acquérir un bien immobilier en échange du versement d’un « bouquet » et d’une rente pendant toute la durée de vie effective du vendeur. C’est donc une forme d’investissement se basant sur les tables d’espérance de vie. Pour les deux parties contractantes, la formule s’avère être très avantageuse. Voici 3 principales raisons qui doivent vous convaincre d’acheter en viager.

Un investissement pas cher et rentable

Un placement extrêmement attractif, l’achat en viager garantit à l’acheteur une diminution jusqu’à plus de 40% du prix réel d’achat. En effet, le mécanisme exclut le paiement en une seule fois, car il s’agit de payer une rente mensuelle jusqu’au décès du vendeur. Ce qui s’apparente à un versement de loyer théorique, permettant de bénéficier des frais d’acquisition particulièrement réduits. Notant cependant que le viager comporte un aléa, celui de la durée de vie du vendeur. Le prix de vente réel du bien augmente au fur et à mesure que s’allonge la durée de vie du vendeur.
Avant de conclure un contrat en viager, il est ainsi important de bien calculer le « bouquet » et la « rente » à verser, et bien estimer la durée de vie du vendeur qui est généralement un sénior de 80 à 85 ans. Ce type de transaction reste néanmoins la solution par excellence pour ceux qui souhaitent réaliser un investissement à long terme et en toute sécurité.

Une condition fiscale attractive

Elément clé de la réussite d’un investissement immobilier, la fiscalité joue un rôle déterminant dans le calcul des bénéfices à réaliser. Elle s’avère être particulièrement avantageuse pour l’acheteur en matière de viager. Ce dernier sera exonéré de la taxe foncière, de la taxe d’habitation et de toutes sortes d’impôts locaux, notamment quand il s’agit de viager occupé. Le bien en viager sera également exonéré de l’impôt sur la fortune. Pour favoriser l’achat en viager, le législateur prévoit aussi des abattements pour l’impôt sur le revenu qui s’impose sur la rente viagère.
Il importe cependant de souligner que les avantages fiscaux sont beaucoup plus limités en ce qui concerne le viager libre.

Absence de crédit bancaire

Si l’investissement immobilier requiert nécessairement le recours à un prêt bancaire, le viager a l’avantage de vous épargner le crédit. Etant payé à rente, il ne demande pas une transaction complète et immédiate, sauf en ce qui concerne le bouquet. Il suffit donc d’avoir des revenus suffisamment stable et confortables pour réussir son achat en viager. Certaines banques restent cependant ouvertes à une demande d’emprunt pour financer un achat en viager à condition d’apporter des garanties très solides.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *